Palmiers

Les palmiers ou scientifiquement appelés Palmae ou Arecaceae forment une famille de plantes monocotylédones. Ils sont très facilement reconnaissables parmi de nombreuses autres plantes avec des caractéristiques très distinctives. Les tiges ligneuses non ramifiées puis les grandes feuilles pennées ou palmées symbolisent le palmier. Il représente également parfaitement les paysages tropicaux et méditerranéens mais aussi les déserts très chauds et les oasis. Les palmiers occupent une place spéciale dans le monde végétal puisqu’il s’agit d’une des plus anciennes espèces. En effet, on retrouve des traces de graines de palmiers et des fossiles de certaines espèces de plus de 100 millions d’années. Enfin, les arécacées représentent plus de 2 500 espèces réparties en 200 genres distincts.

Le saviez-vous ? Le palmier semble se méprendre aux arbres, mais il n’en est rien, on les considère plutôt comme des « herbes géantes ». En effet, il ne présente ni tronc ni branche : uniquement un stipe (tige) et des palmes pouvant présenter diverses formes selon les variétés.

Comment faire pousser un palmier ?

Les palmiers vont apporter une touche exotique très importante à votre jardin. En effet, on en retrouve en grande majorité dans le sud de la France, proche du bassin méditerranéen. Cependant, en fonction du climat de votre région mais aussi du type de palmier que vous choisirez, il est possible d’en faire pousser ailleurs. Il illuminera à merveille votre jardin et trouvera sa place dans la décoration végétale autour d’une piscine par exemple.

Exposition et sols de prédilection des graines de palmier

Tout d’abord, nous vous conseillons de regarder l’espèce de palmier que vous souhaitez prendre car certaines sont plus fragiles ou seront plus adaptées au climat ou aux spécificités de votre région. Généralement, les palmiers s’adaptent à la majorité des sols mais ont une préférence pour les sols bien drainés (où l’eau ne stagne pas pour limiter des zones trop humides), notamment en hiver. Certaines variétés plus résistantes tolèrent un sol calcaire. Les terrains calcaires auront tendance à ralentir la croissance des palmiers qui est déjà de nature lente.

En termes d’exposition au soleil, comme vous vous en doutez il préférera le plein soleil mais poussera quand même très bien à mi-ombre. Nous vous conseillons également d’opter pour un endroit où il sera abrité des vents froids d’hiver car ce vent est susceptible d’abîmer son feuillage.

Dans quelle terre planter ses graines de palmier ?

Les palmiers peuvent être plantés en pot ou en pleine terre, veillez uniquement à ce qu’il ait suffisamment de place.

La plantation en pleine terre

Tout d’abord, pour planter en pleine terre, l’emplacement doit être choisi stratégiquement. En effet, sauf si vous êtes dans une région où le climat est propice à la pousse de palmiers, nous vous conseillons de planter votre graine de palmiers dans un endroit où il sera abrité du vent. Cette plantation en pleine terre va se faire en 4 étapes.

Dans un premier temps, préparez un trou de plantation. Débarrassez-vous des racines des mauvaises herbes et tout ce qui est susceptible de gêner le bon développement de votre palmier. Si vous rencontrez des pierres sur votre chemin, laissez-les, elles amélioreront le drainage du sol. Si vous pensez que votre sol n’est pas bien drainé, vous pouvez ajouter du gravier au fond du trou de plantation.

Ensuite, ajoutez à la terre prélevée du terreau de plantation ainsi que de la fumure organique, cela rendra votre terre plus fertile et favorisera la croissance de votre palmier. Avant de le planter, il est préférable de bien arroser le palmier pour qu’il soit bien hydraté.

Enfin, une fois vos graines de palmier plantées, arrosez la plantation et déposez un paillage végétal comme des écorces qui permettront de protéger votre sol et assurer un bon développement de votre palmier.

Plantation de graines de palmier en bac

La plantation en bac permet de pouvoir avoir un palmier partout en France. Les différentes espèces s’adaptent plutôt bien à une culture en bac. Le principal avantage de la culture en bac est la facilité de les protéger du froid en les déplaçant plus facilement. Vous devez tout de même prendre 2 précautions : le pot et la terre d’accueil. En effet, veillez à prendre un pot d’environ 50cm de diamètre et de profondeur pour avoir suffisamment de place pour son bon développement. Pour la terre, nous vous conseillons de préparer un mélange composé d’un tiers de terre, d’un tiers de terreau pour plantation et l’autre tiers de drainage (billes d’argiles…) et d’engrais.

Nos conseils d’entretien pour les palmiers

Les palmiers sont plutôt robustes et ne nécessitent pas beaucoup d’entretien. Cependant même s’ils sont réputés pour la résistance dont ils font face à la sécheresse, pour les jeunes plantations en plein terre, il est indispensable de les arroser régulièrement en période sèche pendant les 3 premières années. Pour les palmiers en pot, nous vous conseillons un arrosage plus régulièrement qu’en pleine terre. Vous devrez aussi les nourrir de compost seulement 2 fois dans l’année (printemps et début d’été) pour qu’ils aient les nutriments nécessaires à leur croissance.

La taille du palmier est extrêmement précaire puisqu’il suffit juste de couper les feuilles mortes (sèches) au printemps pour permettre aux autres feuilles de mieux se développer. Pour la coupe, nous vous conseillons d’utiliser un sécateur ébrancheur et de vous rapprocher au maximum du stipe.

La protection des palmiers pour les hivers

Le palmier étant rustique va être capable de supporter le gel une fois qu’il se sera acclimaté. En revanche, chaque espèce possède des caractéristiques qui lui sont propres. Nous vous invitons donc à vous renseigner davantage sur celle-ci. Les palmiers dans des pots seront plus vulnérables puisque les racines sont uniquement protégées par la matière du pot.

Lorsque la période des gelées arrive, une protection hivernale ne sera pas de refus pour les jeunes plantations. Il est donc temps de pailler le sol et de mettre votre palmier dans un voile d’hivernage en ramenant les feuilles en hauteur et en les attachant ce qui permet de protéger le cœur du palmier de l’humidité. Il est primordial de bien mettre le voile d’hivernage et de penser à le retirer une fois que la période des gelées est passée. Si vous avez la possibilité de déplacer le pot dans lequel vous avez planté votre palmier, faites-le ! En cas de grands gels, nous vous conseillons de le rentrer dans un local lumineux mais peu chauffé.

Des graines de palmier diversifiées

Chez Semences du Puy, nous vous proposons une large gamme de graines de palmiers. Des fameux palmiers Phoenix (palmier des Canaries et palmier-dattier) au célèbre palmier Howea en passant par des espèces telles que le palmier Archontophoenix, le Washingtonia Robusta (palmier du Mexique) ou encore le Trachycarpus fortunei (palmier de Chine) : vous retrouverez sans aucun doute l’espèce que vous recherchez dans notre boutique de graines de palmier en ligne.

En pot ou en pleine terre, tous les palmiers trouveront forcément leur place dans votre décoration. Compte tenu de leur silhouette atypique, on les plante généralement isoler des autres espèces. Il est également possible de les planter en groupe de mêmes variétés ou avec d’autres espèces. Les palmiers étant exotiques, ils s’associent parfaitement avec des bambous, des yukas ou encore des eucalyptus.

Graines de palmiers & plantes exotiques vente en ligne | Semences du Puy

Il y a 33 produits.

Affichage 1-12 de 33 article(s)

Filtres actifs